Entretien avec Clara Janés
Karlos del Olmo

Le 3 décembre 2010, plusieurs membres d'EIZIE (Association de Traducteurs, Correcteurs et Interprètes de Langue Basque) se sont réunis dans un restaurant d'Oiartzun autour de Clara Janés, pour la présentation de l'édition fac-similé commentée de son recueil de poèmes Emblemas, traduit en langue basque et rédigé à la main par J. M. Lekuona, premier président de l'Association EIZIE. La conversation proposée dans cet article, entre Clara Janés et le directeur de cette revue, a eu ce jour-là lieu après le déjeuner, et constitue une lecon passionnante sur la traduction de la poésie, de la part d'une femme poète et traductrice, lauréate de plusieurs récompenses, et qui a ouvert à sa manière une voie ardue et magnifique. Pour tenter d'exprimer ce qu'est la traduction en poésie, citons un extrait du poème Rabaiyat de Rûmi, traduit par Clara : "À chaque respiration j'ai mûri, reverdi./ À chaque pas j'ai été piège, graine j'ai été". Et plus loin, "de moi ne reste qu'un nom, tout le reste est Lui".