Cours d’été sur la traduction littéraire de BCLT - 2004

bclt_handia.gif

Un écrivain basque et plusieurs traducteurs au Summer School du BCLT

L’été 2004, un écrivain basque et sept traducteurs ont eu l’occasion de participer aux cours internationaux de traduction littéraire organisés par le « British Center for Literary Translation » à Norwich (Royaume Uni).

Pendant une semaine, des traducteurs se sont employés à traduire des récits et des poèmes écrits en différentes langues ; en anglais, allemand, espagnol, français, arabe, italien et pour la première fois en basque. Outre les séminaires de traduction, auxquels ont pris part quotidiènement les écrivains avec leur groupe de traducteurs, des tables rondes et des récitals ont aussi été organisés.

En ce qui concerne la langue basque, deux groupes se sont constitués, l’un formé par Amaia Gabantxo (responsable du groupe), Kristin Addis et Madalen Saizarbitoria pour traduire le travail de Aurelia Arkotxa intitulée Septentrio ; l’autre, dirigé par Josu Barambones et formé par Nagore Tolosa, Ainhoa Aranburu et Arantzazu Royo a traduit au basque la dernière partie du livre de l’écrivain turc Moris Fahri, intitulé Young Turk.

Le troisième jour a eu lieu une table ronde sous la direction de Amanda Hopkins, directrice du BCLT, sur l’édition et la traduction d’œuvres écrites en langues minoritaires. Ont pris part à ce débat, un représentant de l’ « Arts Council », Mari Jose Olaziregi, professeur de littérature à l’Université du Pays Basque et le traducteur catalan Savall, tous les trois ont exposé la situation de l’activité littéraire et de la traduction dans leur propre aire linguistique. Le soir de ce même jour, Aurelia Arkotxa et ses traductrices ont offert un récital, accompagnées de la compositrice Isa Suarez, ensuite nous avons assisté au spectacle intitulé « Les Argonautes ».